top of page

" L'Art peut rendre fou", interview de Daniel Buren

Bertrand Deckers du Soir Mag a rencontré Daniel Buren et a pu recueillir ses propos sur son dernier grand chantier (en collaboration avec le groupe Uhoda), la colorisation de la gare de Liège-Guillemins.


"Chaque projet m'enthousiasme comme si c'était la première fois." Daniel Buren


Extrait de l'article:


Le travail fut long? **COLR**


"Honnêtement, je ne sais plus. Je n’ai pas de notion de temps. Mais je me souviens de calculs, de calculs et de calculs. Il y a des milliers carreaux de verre. Il a fallu choisir les couleurs, et choisir, c’est renoncer! J’ai voulu jouer sur contrastes. Et puis, il a fallu définir la matière. Que d’essais avant d’opter pour du vinyle transparent Il fallait trouver le matériau qui laisse passer la lumière, qui joue avec le soleil, avec les ombres.


Il a fallu ensuite choisir la disposition de ces carrés. Un gigantesque puzzle. On a fait des dizaines, pour ne pas dire des centaines de simulations différentes. À chaque fois, ça transformait le lieu, lui donnait une autre dimension. L’architecture de cette gare est déjà tellement présente, il fallait juste l’appuyer, la mettre en lumière, en couleur. Pas tenter de rivaliser avec elle. A ce jeu-là, je n'aurais jamais gagné!"





L'article du Soir Mag du 8 novembre , le lien est ici pour les abonnés.

bottom of page